Fiscalité : Quelles dépenses sont éligibles au Crédit d’Impôt Recherche ?17/07/2017  



Les dépenses de personnel afférentes aux chercheurs et techniciens de recherche directement et exclusivement affectés aux opérations de recherche ouvrent droit au crédit d’impôt recherche (CIR). Ces dépenses concernent les rémunérations et accessoires ainsi que les charges sociales, dans la mesure où celles-ci correspondent à des cotisations sociales obligatoires (CGI art. 244 quater B et CGI ann. III art. 49 septies I, b).

Mais quid des indemnités de départ à la retraite ? Selon le tribunal administratif de Montreuil, l’indemnité de départ à la retraite est exclue des dépenses de personnel éligibles au CIR. Il considère en effet que cette indemnité se rattache à l’ensemble de la carrière du salarié et non pas aux seules périodes pendant lesquelles ce dernier s’est consacré à des projets de recherche éligibles au CIR. Il en est ainsi alors même qu'une telle indemnité constitue un complément de salaire et entre dans l’assiette des cotisations de sécurité sociale.


 Autres articles sur le même sujet :
Travaux et CITE, mode d’emploi

L'administration fiscale apporte des précisions sur le crédit d'impôt pour la transition énergétique en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017.

Fin du CITE reportée

Les fenêtres et les portes seront éligibles au CITE finalement jusqu'au 30 juin 2018.

Les bonnes Sofica pour défiscaliser

La loi de finances 2017 a instauré une majoration du taux de la réduction d'impôt pour la souscription au capital de certaines Sofica (société de financement d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles).

Eco-PTZ et CITE reportés en Outre-Mer

Un décret officialise le report de l'application de l'écoconditionnalité dans les départements d'outre-mer.

Trois ans de plus pour défiscaliser avec les SOFICA

La réduction d'impôt sur le revenu accordée au titre de la souscription de parts de sociétés de financement de l'industrie cinématographique (SOFICA) est prolongée de trois ans.

Prélèvement à la source : que faire en cas de doute ?

Pour éviter durant l’année « blanche » une double contribution, un crédit d'impôt modernisation du recouvrement (CIMR) a été imaginé.