La hausse de l'immobilier continue09/10/2017  



Selon l'Insee, au deuxième trimestre 2017, les prix des logements anciens ont continué d'augmenter : +1,0 % par rapport au trimestre précédent (données provisoires corrigées des variations saisonnières). La hausse est nettement plus importante pour les appartements (+1,6 %) que pour les maisons (+0,6 %). Sur un an, la hausse des prix continue de s'amplifier : +3,4 % par rapport au deuxième trimestre 2016, après +2,5 % le trimestre précédent. Pour le troisième trimestre consécutif, la hausse est plus importante pour les appartements (+4,2 %) que pour les maisons (+2,9 %).

Cette année, la hausse des prix de l'immobilier ancien "n'a pas connu de pause estivale", affirme de son coté, Michel Mouillart, le porte-parole du baromètre mensuel LPI-Se Loger. "Tout au plus le ralentissement de la progression des prix qui avait été constaté en juillet s'est confirmé en août". Les prix signés au cours des trois derniers mois ont effectivement progressé de 0,8 %, après + 1,3 % en juillet. Le ralentissement est net sur le marché des maisons avec une stabilisation des prix, tandis que pour les appartements, la pression reste vive (+ 1,3 % durant l'été). Le ralentissement devrait se poursuivre "au moins jusqu'au début de l'hiver", selon le professeur d'économie. Le prix moyen signé au m2, au niveau national, s'établit à 3 454 €, en progression de 4,5 % sur un an. Au cours des trois derniers mois, le prix moyen signé au m2 a fortement augmenté à Bordeaux (4 486 €, + 9,1 %), Montpellier (3 036  €, + 8,9 %), Lyon (4 506 €, + 5,3 %), Rennes (3 016 €, + 3,4 %). A l'inverse, il a baissé de 7 % à Grenoble (2 486 €).


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : L’Insee confirme la hausse

Nouvelle hausse des prix des logements anciens et du volume de transactions au premier trimestre 2017.

Immobilier : Juin confirme la tendance à la hausse

Les prix des logements poursuivent leur hausse mais la demande commence à faiblir. Les marges de négociation, elles, continuent de faire profil bas…

Est-ce le moment d'investir dans une forêt ?

Les volumes des transactions et le prix moyen des forêts sont en hausse. Tous les voyants sont aux verts pour la forêt française.

Les taux se stabilisent

L'Observatoire Crédit Logement, qui publiait en fin de semaine dernière, les résultats du troisième trimestre, estime que les taux ont fini par cesser d'augmenter pour retourner à leur bas niveau de début d'année.

Immobilier : Le marché flambe

Selon le baromètre LPI-Se Loger, les prix des logements anciens signés dans les contrats de vente étaient en progression de 4,3 % sur un an au niveau national, contre + 1,5 % en juin 2016.

Les prix des logements sont stables

Au deuxième trimestre 2015, les prix des logements sont quasi stables (+0,1 %) par rapport au trimestre précédent (données brutes).