Immobilier : Pourquoi les jeunes font confiance aux courtiers18/03/2019  



Parmi les personnes ayant souscrit un crédit immobilier (31% des personnes interrogées), 35% déclarent avoir fait appel à un courtier, selon une enquête réalisée par OpinionWay pour VousFinancer (30 et 31 janvier 2019). Un chiffre en hausse de six points par rapport à 2015, année du précédent sondage. Ce qui tendrait à confirmer que la part de marché des courtiers progresse. Ce sont surtout les jeunes qui font appel à ce service: 61% des personnes de 18-34 ans déclarent avoir eu recours à un courtier en crédit immobilier (contre 34% pour les 35-49 ans et 21% et 50 ans et plus). Les jeunes préfèrent les agences de courtage (40%) aux courtiers en ligne (21%). Preuve qu'eux aussi ont besoin d'un contact physique pour leur projet immobilier.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : Les taux baissent encore en mai

Confirmant les tendances observées par les courtiers en prêt, la Banque de France annonce que le taux moyen des nouveaux crédits immobiliers est tombé à 1,46% en mai.

Pourquoi la fin des pièces de 1 et 2 centimes va faire flamber les prix

Le gouvernement réfléchit à supprimer les pièces de 1 et 2 centimes. Une mesure qui peut rapporter gros mais qui risque de faire flamber les prix. Explications.

Portrait-robot des emprunteurs

Le courtier en prêt immobilier Meilleurtaux dresse le portrait-robot de l’emprunteur en 2018.

Immobilier : La hausse continue

La hausse des prix de l'immobilier a encore été forte pendant l’été et s'accélère sur un an glissant.

Un quart des français abuse de son découvert bancaire autorisé

Selon une récente enquête, un français sur 4 dépasserait le découvert bancaire autorisé chaque mois. En effet, beaucoup apprécient le fait de pouvoir dépenser bien plus que ce qu’ils gagnent. Toutefois, cette facilité de paiement n’est pas sans risque.

Les crédits immobiliers ne seront pas suspendus pendant la crise

Les courtiers en crédit veulent s’inspirer de l’Italie. Les ménages qui ont souscrit un emprunt immobilier peuvent suspendre le remboursement de leur mensualité jusqu’au 31 décembre 2020. Mais une telle mesure n’est pas l’ordre du jour en France pour l’instant.