Des aides aux travaux plus simples à obtenir21/04/2019  



L'Anah, l’organisme chargé de subventionner les rénovations dans des logements privés, notamment en matière énergétique, a décidé de moderniser ses outils de communication pour faciliter l'accès à ses aides. L'Anah a donc refait son site internet, avec des espaces dédiés aux collectivités, aux particuliers et aux professionnels. Elle a reclassé ses aides en différents secteurs de manière à les rendre plus lisibles. Enfin, elle enclenche une dématérialisation des procédures qui permettra d'établir son dossier en ligne sans avoir à remplir un formulaire papier. "Il s'agit pour nous de créer un réflexe Anah chez tout particulier qui souhaite démarrer des travaux de rénovation et se renseigner sur les aides publiques disponibles", a conclu Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah.


 Autres articles sur le même sujet :
Éco-PTZ : Ce qui va changer pour les ménages

La loi de finances pour 2019 a prorogé l'éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) jusqu'au 31 décembre 2021, et simplifié les modalités d'accès pour faciliter le financement de travaux de rénovation énergétique.

Le CITE remplacé par une prime d’Etat

À partir de 2020, les travaux de rénovation énergétique des logements seront soutenus par une prime d'État et non plus un crédit d'impôt.

Un site unique pour demander toutes vos retraites

Le site web Info Retraite inaugure aujourd’hui la « demande de retraite unique », un nouveau service destiné à simplifier les démarches administratives à effectuer au moment de préparer son départ.

Le dispositif Denormandie précisé

Le dispositif Denormandie prévoit une aide fiscale à la rénovation de l'habitat dans les centres-villes.

Pas de sanctions pour le paiement de l’impôt par chèque

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annonce la « suppression des pénalités de 15 euros minimum en cas de paiement des impôts par chèque ».

Faut-il baisser la TVA ?

Parmi les propositions faîtes pendant le Grand Débat National, l’idée d’une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité pour soutenir le pouvoir d'achat revient souvent. Est-ce une bonne idée ?