Copropriété : Pourquoi les charges continuent de flamber ?21/04/2019  



Les charges de copropriété auraient augmenté en moyenne de 4 % en 2018, soit le double de la hausse enregistrée en 2017 (2 %). L’ARC explique cette augmentation par les dépenses de chauffage surtout, qui ont suivi l’envol du prix des énergies : + 22,3 % pour le fioul, + 12 % pour le gaz et + 11,5 % pour le chauffage urbain. La plupart des autres postes de dépenses (assurances, gestion, gardiennage, entretien, etc.) resteraient plutôt stables, enregistrant une légère progression de 0,8 % seulement. Le taux d’inflation publié par l’Insee sur la même période s’établit, lui, à 1,8 %, et à 1,3 % si l’on ne prend en compte que les prestations de services. L’ARC recommande donc aux copropriétaires « de réagir en demandant des explications aux syndics » si les hausses de charges qu’ils constatent ont été, l’année dernière, supérieures à 1,3 % pour les dépenses récurrentes liées aux contrats d’entretien et de maintenance ; à 1,8 % pour les contrats d’assurance ; à 2 % pour la gestion du personnel et à 2 % pour les budgets prévisionnels des exercices à venir, à périmètre de dépenses constant.


 Autres articles sur le même sujet :
Les charges de copropriété continuent d’exploser

Selon l’Observatoire du site MeilleureCopro, les charges de copropriété ont augmenté de 3 % en France entre 2017 et 2018. On vous explique pourquoi.

Copropriété : Pourquoi les charges augmentent-elles autant ?

À Paris, les charges de copropriété ont augmenté de 7,56 % entre 2017 et 2018. Voici les raisons de la hausse.

Copropriété : les contentieux explosent

41 687 demandes pour des problèmes de copropriété ont dû être traitées par les tribunaux français en 2017. 2 fois sur trois, pour un problème de paiement des charges.

Avez-vous immatriculé votre copropriété ?

Selon une étude de MeilleurCopro, 68 % des copropriétés n’ont toujours pas été immatriculé au registre national des copropriétés. La date limite est le 31 décembre.

Les mandats de syndic vont être prolongés

170 000 copropriétés pourraient se retrouver sans syndic d’ici le 30 septembre du fait de l’annulation des AG de copropriétés. Le gouvernement va prendre des mesures.

Copropriété : Les mauvais payeurs pourront se faire saisir leurs biens

Sept contentieux sur 10 portant sur la copropriété en France concernent des impayés de charges, selon une étude du ministère de la Justice. Une nouvelle mesure pourrait faciliter la récupération des sommes impayées.