Une alternative à la carte bancaire pour payer sa carte grise24/09/2019  



Le gouvernement envisage d’élargir les modes de règlement au paiement par prélèvement pour les démarches administratives des véhicules.

De nombreuses démarches administratives concernant les véhicules se font désormais en ligne, sans avoir besoin de se déplacer au guichet d’une préfecture mais les internautes doivent utiliser leur carte bancaire, ce qui pose problème pour ceux qui n’en ont pas. Pour mettre fin à cette situation, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, vient d’indiquer « qu’une solution est en train d’être mise en place dans les développements informatiques du système d’immatriculation des véhicules afin que le paiement par prélèvement soit possible ». Cette évolution disponible à l’horizon de juin 2020 offrira le choix de payer par carte bancaire ou par prélèvement sur son compte bancaire.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Pour réduire votre Impôt sur la fortune immobilière vous pouvez donner à l’Etat un bien… immobilier !

C’est officiel, le gouvernement autorise le règlement de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) par la dation en paiement.

Une voiture pour favoriser la mobilité des plus démunis

Le gouvernement étudie la mise en place d'une aide à l'achat d'un véhicule pour les ménages à faibles revenus.

Automobile : Pourquoi le malus écologique va jouer au yoyo en 2020

Le projet de loi de finances prévoit une hausse puis une baisse du barème du malus écologique pour les véhicules neufs.

Trottinettes, la fin de l’anarchie

En attendant la loi d’orientation sur les mobilités, le Conseil de Paris vient de prendre des mesures pour mettre un terme à l’utilisation anarchique des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale.

Elargissement du chèque énergie

Le chèque énergie, dispositif permettant aux ménages modestes de payer leurs factures d’énergie, augmente de 50 € par an cette année et sera accordé à près de 6 millions de foyers modestes en 2019, soit 2 millions de plus.

Prime à la conversion revalorisée

Le montant de la « prime à la casse » favorisant l’achat d’un véhicule propose varie désormais de 100 à 5 000 €.