Pourquoi les femmes lèvent moins de fonds que les hommes ?01/10/2019  



Dans une enquête dédiée à l’entreprenariat au féminin, la Banque HSBC a montré que 35 % des femmes entrepreneures déclarent avoir dû faire face à des préjugés sexistes au cours de leur recherche d’investisseurs.

50 % des femmes échouent dans leur recherche de fonds globalement alors que 62 % des entrepreneures françaises sont les plus susceptibles de réussir, juste après les Américaines (65 %). Pourtant, les entrepreneures françaises sont globalement celles qui ont le moins confiance en elles : 21 % des Françaises déclarent n’avoir aucune confiance avant leurs pitchs investisseurs (contre 10 % globalement). Plus d’une entrepreneure sur deux (58 %) affirme que sa plus grande appréhension lors des levées de fonds est relative aux biais inconscients.

En France, 22 % des femmes seulement obtiennent plus de 60 % des capitaux qu’elles escomptaient, contre 41 % des hommes. Les femmes se lancent moins que les hommes dans des aventures entrepreneuriales technologiques (16 % contre 22 %). C’est particulièrement vrai en France où 23 % des entrepreneurs opèrent dans le secteur IT & Technologie contre seulement 11 % des entrepreneures.


 Autres articles sur le même sujet :
Auto-entrepreneurs, les secteurs qui marchent… et les autres

Selon la dernière enquête de l’Insee, trois ans après leur immatriculation, 36 % des auto-entrepreneurs sont encore actifs sous ce régime. Un taux de survie qui dépend fortement du secteur d’activité.

Immobilier : Pourquoi les jeunes font confiance aux courtiers

35 % des acquéreurs déclarent avoir fait appel à un courtier. Un chiffre en hausse de six points par rapport à 2015.

Comment l’État fait main basse sur les comptes des Français ?

Jusqu’en 2016, les comptes bancaires inactifs (livret A, assurance-vie, etc.) non réclamés restaient au chaud dans les banques qui se gardaient bien de faire la moindre recherche d’ayant droit. Malheureusement pour elles, la Loi Eckert est venue changer la donne. C’est désormais l’État qui va faire main basse sur ce pactole.

Les indépendants ont le vent en poupe !

Selon les derniers chiffres de l'Insee, en 2016, 3,1 millions de personnes travaillent avec un statut d’indépendant.

Les conséquences de la requalification du contrat de travail d'un chauffeur Uber

Le 4 mars 2020, la Chambre sociale de la Cour de Cassation a rendu une décision de principe qui doit faire date dans le domaine des plateformes VTC, et plus largement dans l’économie numérique.

Tous les comptes à l’étranger doivent être déclarés

Jusqu’à présent seuls les comptes ouverts, utilisés ou clos à l’étranger au cours de l’année devaient faire l’objet d’une déclaration au fisc. C’est désormais le cas pour les comptes inactifs.