Automobile : Pourquoi le malus écologique va jouer au yoyo en 202007/10/2019  



Le projet de loi de finances prévoit une hausse puis une baisse du barème du malus écologique pour les véhicules neufs, respectivement programmées au 1er janvier puis au 1er juin 2020.

Au 1er janvier 2020, le seuil de déclenchement du malus, qui comporte désormais 92 tranches, sera abaissé de 117 à 110 g/km de CO2 avec, à la clé, une facture qui oscillera entre 50 € et 190 € pour des véhicules qui, cette année, sont exonérés de malus jusqu’à 117 g/km. Le seuil maximal aussi est également abaissé, passant de 191 à 173 g/km, avec un malus dont le montant augmente de 2 000 € (12 500 € contre 10 500 € en 2019). 
En revanche, à partir du 1er juin 2020, en revanche, le seuil de déclenchement sera relevé pour passer de 110 à 138 g/km. Une bonne nouvelle qui n’en est pas une : tous les véhicules vont changer de tranche d’émission de CO2 avec la nouvelle homologation WLTP et certains modèles vont finalement supporter un malus plus élevé. 
En revanche, pas de changement pour le bonus écologique qui restera fixé à 6 000 € pour les seuls véhicules électriques.
 Autres articles sur le même sujet :
Les mesures pour compenser la hausse des taxes sur les carburants

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé des mesures visant à compenser la hausse des taxes sur les carburants prévue par le projet de loi de finances pour 2019.

Prime à la conversion revalorisée

Le montant de la « prime à la casse » favorisant l’achat d’un véhicule propose varie désormais de 100 à 5 000 €.

Pourquoi vous allez gagner 1 euro d’impôt cette année

Les députés ont confirmé la baisse de 1 € du montant de la contribution à l'audiovisuel public inscrite dans le projet de loi de finances pour 2020.

Une alternative à la carte bancaire pour payer sa carte grise

Le gouvernement envisage d’élargir les modes de règlement au paiement par prélèvement pour les démarches administratives des véhicules.

Fourrières : les nouveaux tarifs nationaux

Les frais d'enlèvement et de garde journalière en fourrière pour les voitures particulières sur le territoire national - à l'exception de Paris, Lyon, Marseille et Toulouse – ont été partiellement modifiés.

Automobile : la prime à la conversion revue à la baisse

Les conditions d'attribution de la prime à la conversion seront modifiées à compter du 1er août prochain, selon un décret paru ce mercredi au Journal officiel.