Les ménages les plus aisés gardent leurs aides pour la rénovation25/11/2019  



Un amendement prévoit que les ménages aisés auront droit à une aide pour certains travaux.

Le CITE, éligible à toutes les catégories de ménages, avait atteint un pic en 2017 puis 2018, avec pour chacune de ces années le versement de quelque 1,7 milliard d'euros du fait notamment d'un plus fort soutien à l'installation de fenêtres à double vitrage. Pur limiter ces dépenses publiques, le gouvernement entendait exclure de ces aides, pour 2020, les 20% des ménages les plus aisés, les plus gros consommateurs du CITE. Mais des amendements de dernière minute ont été intégrés. Résultat, les 20% des foyers « les plus riches » bénéficieront notamment d’un soutien aux travaux d’isolation des parois opaques. Il s’agit selon le texte de « travaux lourds, coûteux et souvent complexes qui engendrent en effet des difficultés particulières lors de leur phase de réalisation alors même qu’ils ont un impact environnemental important. Ils nécessitent donc un soutien particulier y compris pour les ménages aux revenus plus élevés ». Malgré tout, le montant des aides sera « minoré par rapport aux forfaits des ménages aux revenus intermédiaires, dans la logique d’ajustement des forfaits en fonction des capacités financières du ménage », précise l’amendement.


 Autres articles sur le même sujet :
Le soutien aux PME par la « réduction Madelin »

Un amendement à la loi de finance prévoit un dispositif pour compenser la suppression de la réduction ISF-PME.

Fin du CITE reportée

Les fenêtres et les portes seront éligibles au CITE finalement jusqu'au 30 juin 2018.

Changement de zonage pour le Pinel

Aucun changement d'ordre fiscal n'a finalement été voté en commission, les modifications portent sur le zonage géographique de cet outil de défiscalisation.

Unification des sorties en capital sur les contrats retraite

Un amendement prévoit une possibilité de sortie en capital pour les contrats Madelin et art 83.

Déficit foncier : Rien n'est perdu en cas d'arrêt de location

Lors de la réalisation de travaux dans un bien loué, les dépenses peuvent être déduites. Mais à condition de louer le bien pendant trois ans à la suite des travaux.

Le « Pinel » va être révisé

L'examen du projet de loi de finances pour 2016 a donné lieu à la révision de la part des députés, de l’une des dispositions du dispositif d’investissement locatif « Pinel ».