Le nombre de châteaux à vendre explose26/11/2019  



Une enquête du Figaro montre que le nombre de châteaux à vendre a explosé ses dernières années.

es clients de plus en plus exigeants et des frais d'entretien qui impressionnent, les châteaux n'ont plus la cote. Selon un enquête du Figaro auprès de différentes agences spécialisées comme Barnes, Propriétés de France ou encore Patrice Besse, il y aurait 1.500 châteaux à vendre en France. Un chiffre qui a explosé ces dernières années, puisqu'en 2010 il n'y avait que 800 châteaux sur le marché. Pour les spécialistes du secteur " les belles demeures continuent de séduire, surtout les étrangers". En revanche les "petits" châteaux qui nécessitent des investissements lourds ne plaisent plus.

Un amendement pour défiscaliser les châteaux

Pour relancer l'intérêt pour ce patrimoine national, un amendement au projet de loi de finance 2020 déposé par Gilles Carrez vise à exonérer de l’IFI les monuments historiques en zone rurale sur le modèle des forêts. Il a déjà été adopté en commission des finances. Sont concernés, les « petits châteaux » en zone de revitalisation rurale et dont le propriétaire exerce un emploi principal à l’extérieur et qui ne peut donc pas le déclarer comme un bien professionnel. L’amendement propose d’instituer une exonération de 75 %, sur le modèle de l’exonération déjà applicable aux bois et forêts.

Cette exonération serait réservée aux immeubles classés ou inscrits situés dans les zones de revitalisation rurale, lorsqu’ils donnent lieu à des activités comme des chambres d’hôte, des séminaires, des visites et des spectacles. Pour restaurer leur château, les propriétaires doivent très souvent exercer un emploi complémentaire à l’extérieur.

Le château ne peut donc pas être classé comme outil professionnel en étant affecté « à l’activité principale industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale » et ainsi bénéficier d’une exonération de l’IFI. De même, ces biens peuvent se voir appliquer des évaluations de la valeur vénale élevées entraînant l’application de montants d’IFI excessifs alors que, dans les faits, ils sont souvent très difficiles à vendre. D’ailleurs pour éviter l’effet d’aubaine, le propriétaire devra s’engager à conserver le monument pendant au moins quinze ans.

Le rapporteur général du Budget Joël Giraud (LREM) a fait ajouter une obligation déclarative annuelle du propriétaire aux services en charge des monuments historiques.


 Autres articles sur le même sujet :
Les délais d’exonération de la résidence principale

Quel délai pour vendre sa résidence principale et bénéficier de l'exonération ?

Locations illégales : les amendes explosent

À Paris, les amendes contre les propriétaires qui louent leur bien illégalement à des touristes ont explosé.

Ou gagne-on le mieux sa vie comme indépendant ?

Les professionnels indépendants, hors secteur agricole et auto-entrepreneurs, ont retiré en moyenne 3 260 € par mois de leur activité non salariée, selon la dernière enquête de l'INSEE qui constat de fortes disparités entre le Nord et le Sud.

Terrain agricole : comment éviter la préemption ?

Il est possible de vendre ou d'acheter des terrains agricoles en échappant au droit de préemption de la Safer. Tel est le cas, selon la Cour de cassation, si la vente regroupe à la fois des biens agricoles et des biens non agricoles.

Le Fisc moins efficace en 2016

L'administration a notifié pour 19,5 milliards d'euros de redressements fiscaux l'année dernière, en baisse de 1,7 milliard d'euros, rapporte la Cour des comptes.

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l’investissement locatif en 2017 ?

Pour la cinquième année consécutive, le Crédit Foncier a réalisé une enquête auprès de ses clients pour mieux connaître les attentes et motivations des particuliers qui investissent dans l’immobilier.