Confinement : le dangereux gonflement des dépôts à vue19/05/2020  



En France, l’encours des dépôts à vue a atteint au mois de mars 2020, 423 milliards d’euros, en hausse de près de 12 milliards d’euros sur un mois.

Depuis 2008, le montant de cet encours a augmenté de 228 milliards d’euros, soit juste un peu moins que le montant du PIB du Portugal. Les dépôts à vue sont-ils amenés à se dégonfler avec la fin du confinement ? Selon Philippe Crevel, du Cercle de l'Epargne, "Que ce soit après la crise de 2008 ou celle de 2011, les ménages n’ont pas réduit le montant des sommes laissées sur leurs comptes courants. La succession de crises pourrait inciter les ménages à se constituer des réserves de liquidités plus importantes. La baisse des taux d’intérêt n’explique pas ce comportement comme le prouve les collectes recors que l’épargne réglementée (Livret A ou LDDS) enregistre depuis une dizaine d’années."


 Autres articles sur le même sujet :
390 milliards de cash à l’ombre !

Depuis cinq ans, l'encours des dépôts à vue des ménages a augmenté de 50 %. Il atteignait un montant record de 390 milliards d'euros au premier trimestre de 2018. Soit 14 000 euros par ménage.

Le pactole des Français atteint 751 milliards d'euros

751 milliards d’euros, c’est, selon le rapport annuel 2018 de l'Observatoire de l'épargne réglementée, l'encours de celle-ci détenue par les ménages en 2018. Il a progressé de 2,5% en un an.

Le livret A termine fort 2018

La collecte nette sur douze mois atteint 12,69 milliards d'euros à fin décembre, soit une progression de 2,3 % par rapport à 2017.

Livret A : La collecte, plus faible en juin, reste dans le vert

La collecte nette du livret A est restée positive en juin, à 510 millions d'euros, contre 1,2 milliard le mois précédent.

Assurance vie : La collecte progresse encore en juin 2019

Selon la Fédération des assureurs, pour le mois de juin 2019, la collecte nette de l’assurance-vie s’établit à 2,4 milliards d’euros.

Les Français puisent encore dans leur bas de laine

En septembre, les retraits de fonds sur les livrets A ont dépassé les dépôts, entraînant un solde négatif de 410 millions d'euros.