Immobilier : un nouveau diagnostic sonore obligatoire14/07/2020  



Depuis le 1er juin 2020, le vendeur ou le bailleur d’un bien situé à proximité d’un aérodrome doit remettre au futur acheteur ou locataire de ce bien un diagnostic sur les nuisances sonores aériennes.

A partir du 1er juin 2020, un document comportant des renseignements précis sur la situation ou non du bien dans une zone d’exposition au bruit des aérodromes doit être remis à l’acheteur. Ce document doit être intégré au Dossier de diagnostic technique (DDT) qui est annexé à la promesse de vente, à l’acte authentique de vente ou au contrat de location.

Il est également annexé directement à l’acte authentique de vente ou au contrat préliminaire en cas de VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement). Il comporte l’indication claire et précise de la zone où se situe le logement, l’adresse du service d’information en ligne permettant de consulter le plan d’exposition au bruit et la mention de la possibilité de consulter le plan d’exposition au bruit à la mairie de la commune où est situé l’immeuble.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : Un nouveau document obligatoire pour signaler les bruits d'avion

À partir du 1er juin 2020, l’acquéreur d’un logement devra être informé que le bien acheté ou loué est situé dans une zone d’exposition au bruit des aérodromes et des avions.

La caution Visale plébicisitée par les bailleurs et les locataires

Le système gratuit de caution Visale fait l'unanimité chez les bailleurs comme chez les locataires. Une raison de plus pour l'utiliser. D'autant que c'est gratuit !

Le droit de faire expulser des squatteurs de chez soi est un droit absolu !

La Cour de cassation vient opportunément rappeler que tout propriétaire a le droit de disposer de son bien de la manière la plus absolue. Il a donc, en toute situation, le droit de faire expulser des personnes qui occupent son bien de manière non autorisée.

Immobilier locatif : le rapport qui inquiète…

Le nom du rapport est prometteur : Louer en confiance ! Le 18 juin, le député LREM Mickaël Nogal a présenté un rapport qui formule 37 propositions visant à améliorer les relations entre bailleurs et locataires. Sélection des mesures qui font déjà polémique.

Loyers

L'augmentation du loyer d'un logement loué sous le régime de la loi de 48 est plafonnée. Le bailleur doit respecter les plafonds réglementaires fixés chaque année selon la catégorie du logement. Ces derniers viennent d'être publiés et s'appliquent rétroactivement depuis le 1er juillet.

Restitution du dépôt de garantie : la majoration pour retard est validée

Le dispositif de majoration du dépôt de garantie à défaut de restitution dans les délais prévus est bien conforme à la Constitution.